Réseau des maisons éclusieres. Réamenagement de 6 sites pour le syndicat mixte baie de Somme grand littoral Picard.

Ces six petites architectures réparties sur autant de communes proposent, jusqu’à l’estuaire de la Manche; des étapes reposantes à un public pratiquant le vélo ou la plaisance fluviale. Le grand paysage, marqué par l’industrie textile, l’exploitation céréalière et le transport maritime, recèle des vestiges tels que des silos, des écluses et des barrages. Depuis l’automatisation du canal, les maisons éclusières inoccupées et leurs terrains en friche deviennent très naturellement le support de différents programmes touristiques. Le chemin de halage invite les cyclistes à emprunter une piste entièrement aménagée pour leur confort. Les pierres qui constituent les bords de quai sont réemployées pour créer des assises ou pour marquer les soutènements, tandis que des haies plessées entourent des jardins vivriers. Les aires de repos, conçues pour une simple pause, un arrêt prolongé ou pour passer la nuit, sont soigneusement équipées et paysagées dans une succession de petits édifices en inox et en verre, souvent en extension de bâtiments existants réhabilités. Ces maisons éclusières sont ainsi transformées en un réseau de cafés associatifs, gites, bivouacs, office de tourisme, guinguette, aire de pic-nic et petit musée pour les visiteurs curieux de l’histoire du patrimoine éclusier.

Mandataire : Mission de base, DIA et OPC